Chez Marcus

Bienvenue sur le Site Officiel de Marcus

Sacrée soirée ! Hier soir j’ai braqué une banque à Montreuil avec une demie douzaine d’autres gars déguisés en clowns !

Tout a commencé il y a deux jours avec un colis dans lequel j’ai trouvé un masque de clown et un petit magnétophone sur lequel était enregistrée la voix du Joker (la vraie, celle aussi de Doc dans Retour vers le futur !) qui me donnait rendez vous jeudi soir à 20h porte de Montreuil pour participer à un casse. Arrivé sur place, des hommes de main du Joker nous ont fait monter dans un bus scolaire américain (les gros bus jaunes comme dans South Park !) où on a enfilé nos masques et des combinaisons de travail.
Le chef, Nicola… euh « Numéro 1 » nous a donné ses instructions et assigné nos rôles : deux gars ont reçu des mitraillettes pour faire le guet à l’entrée de la banque, deux autres des battes de baseball pour éclater les caméras de surveillance et l’alarme, et deux autres de grands sacs pour enfourner les liasses de billet. Moi j’étais armé d’un gros rouleau de scotch pour ligoter et bâillonner le gardien ! Mais le plus boulet c’était quand même pas moi vu qu’un de mes collègues avait enfilé sa combinaison a l’envers, un autre s’est fait tomber sa mitraillette sur le pied, et un troisième s’est fait affreusement mal en se cognant le genou dans une grosse caisse en fer dans le bus…
La grosdoigtitude est contagieuse dans un rayon de 3 mètres environ, ils auraient dù le savoir !
On a donc traversé tout Montreuil en bus scolaire avec nos masques de clowns, nos mitraillettes, nos battes de baseball, et mon scotch, sous les yeux médusés des gars qui trainaient dans les bars et qui devaient se dire qu’il était vraiment temps de rentrer se coucher.
Arrivé a « La croix de Chavaux » le chef et ses acolytes ont sauté du bus, ont défoncé la baie vitrée d’un petit bâtiment et sont rentrés dedans en tirant des coups de feu et en balançant des fumigènes. On les a aussitôt suivis et j’ai ligoté (avec beaucoup de respect et de douceur, trop peut être…) le gardien qui se tortillait par terre au milieu des débris de verre tandis que mes camarades défonçaient l’alarme et les caméras de surveillance à coups de batte de baseball (au passage, un malheureux spot qui n’était là que pour éclairer la scène s’est pris un coup de batte aussi.. Dommage collatéral !).
Le chef a ensuite défoncé le mur de la salle des coffres pour s’y engouffrer avec les porteurs de sacs qui ont aussitôt vidé une grande armoire en fer remplie de liasses de billets.
J’ai profité de la confusion générale pour faire main basse sur une grosse malette noire et sur quelques liasses que j’ai fourrées dans ma combinaison, et on est remontés dans le bus pour s’enfuir en trombe (enfin à 30km/h environ, et en s’arrêtant poliment aux feux rouges quand même !).
Dans le bus on a jeté un oeil sur le butin : des mallettes remplies de bijoux, des billets en tous genres, Dollars, Euros, ainsi que d’autres monnaies étranges comme ces billets de la « Hell Bank » dont je doute quelque peu de l’authenticité (comme pour ces autres billets tout blancs recto-verso qui se trouvaient au milieu des liasses… Tout de même curieux ça comme monnaie !).
De mon côté j’avais gardé ma mallette pour la partager uniquement avec mes potes, mais quand on l’a ouverte on a découvert a l’intérieur un jeu de Backgammon… C’est toujours ça !
Et puis au moins ça nous a occupés pendant le trajet qui a été assez long puisque le bus a ensuite emprunté le périph pour nous emmener jusqu’aux fins fonds de la Seine St Denis dans de mystérieux entrepôts désafectés (oui, parce que le repaire du Joker se trouve en Seine St Denis. Curieusement, ça ne m’étonne pas du tout !).
On nous a ensuite emmenés dans un petit bureau en ruine aux fenêtres recouvertes de vieux journaux où on a déposé les sacs au pied d’un piédestal sur lequel trônait une vieille télé déglinguée sur l’écran de laquelle nous est apparu le Joker en personne. Ce vieux brigand nous a remercié et nous a expliqué que l’argent que nous avions récolté servirait à financer sa campagne électorale, qu’il va enfin pouvoir lancer grâce à nous, ce dont nous ne sommes pas peu fiers ! Le slogan de la campagne : « Pour un avenir moins sûr ! ».
Et a mon avis, vous n’avez pas fini d’en entendre parler !

PS : Tout ceci est absolument véridique ! Je vais mettre en ligne quelques photos qui le prouvent, et tout a été filmé ! Ah quel joli métier que celui de testeur de jeux vidéos !

Rubrique : Actus