Chez Marcus

Bienvenue sur le Site Officiel de Marcus

Mon reportage à moi sur l’E3 2003

Comme promis me voilà de retour de Los Angeles avec des photos et un petit résumé de l’E3… Comme promis…enfin presque ! La malédiction de Monsieur Uss a encore frappé : mon appareil photo numérique est tombé en panne pile poil en arrivant sur le salon ! Résultat je n’ai que quelques photos du voyage, de l’arrivée à l’aéroport, et de la piscine de l’hotel (si, si, il y avait une piscine…et un jacuzzi aussi…vous verrez ça dans le reportage Micromania).

Il y a des milliards de trucs à raconter, alors je vais faire ça par petits paragraphes, pas forcément dans l’ordre…une sorte de petit zapping de mes impressions sur l’E3… Le vrai reportage en images qui bougent et en couleurs sera visible dans les boutiques Micromania le mois prochain puisque ce sont les p’tits gars de Micromania qui m’ont demandé d’aller faire l’andouille au salon (Merci Gregory ! Spéciale dédicace au reste du Possee, notamment MC Arthur et Dr Min !).

Le voyage
11H de vol, deux films pourris, des écouteurs de demi stéréo, un siège qui vous donne l’impression d’être un lutteur de Sumo assis sur un siège bébé à l’arrière d’une Fiat Uno, un plateau repas tellement petit que vous êtes obligé de jouer à Tetris en bougeant les plats les uns contre les autres au fur et à mesure du repas pour ne pas les faire tomber du plateau, une heure de retard au décollage, et une bonne heure à poireauter à la douane…Il faut savoir que la douane aux etats unis c’est toujours le cauchemar… On vous demande de remplir une fiche dans laquelle vous devez déclarer si vous êtes un terroriste international ou un ancien criminel de guerre nazi (véridique !) et au débarquement vous passez systématiquement des heures à faire la queue pour vous faire poser trois questions par un douanier portoricain… Ceci dit je ne vais pas me plaindre, ça s’est relativement bien passé pour moi, contrairement à une partie de l’équipe de Game One…Attention, tenez vous bien…

Game One en prison !
Arrivée à la douane, une partie de l’équipe de Game One a eu le malheur de déclarer qu’elle venait faire un reportage sur l’E3 alors qu’elle ne disposait que de Visa de tourisme (comme nous tous d’ailleurs). Ces gros cons de douaniers américains ont donc décidé de les traiter comme des travailleurs clandestins et les ont aussitôt menottés et jetés en prison, pieds nus pour ne pas qu’ils tentent de s’étrangler avec leurs lacets de chaussures. Trois membres de l’équipe (dont notre pote Laurent, cadreur du temps de la belle époque, toujours aussi malchanceux pauvre petit gars ! Laurent on est avec toi !) se sont donc retrouvés en prison pour trois jours et deux nuits en compagnie de travailleurs clandestins et de Chicanos des gangs de Los Angeles.
Après quelques interrogatoires musclés, quelques fouilles et les traditionnelles photos souvenirs (de face et de profil avec les numéros du loto à la main comme dans les films) ils ont été ramenés jusque dans l’avion menottes aux poignets pour être expulsés vers la France.
C’est tellement hallucinant que ca en devient drôle, mais sur le coup, ca n’a pas dù être drôle pour eux, et loin de moi l’idée de me moquer, quelque soient mes rapports avec les boss de Game One. Depuis la guerre en Irak les américains ne nous aiment pas beaucoup, et ils ont fait le même plan à des journalistes de Télé 7 Jours, télé poche, et quelques autres.
Dans la salle de Gym de l’hôtel un peu plus tard (si, si, y’avait une salle de gym aussi !) une sportive nous a demandé de quel pays on venait et quand on a répondu « France », elle a montré la porte du doigt en rigolant et en criant « Out ! ». Là c’était pour rire, mais ça montre un peu leur état d’esprit vis-à-vis des froggies et l’étendue du lavage de cerveau que leur font subir les medias locaux.

Carte postale
Juste pour vous faire baver un peu, mon hôtel, le Loew, était au bord de la plage de Santa Monica, une superbe plage à l’américaine, immense, très large, avec parcours de jogging, balançoires, anneaux, barres parallèles, et parc d’attraction au bout de la jetée. L’hôtel était bien sur immense, avec un hall en forme d’immense verrière sous lequel étaient plantés une demie douzaine de palmiers d’une dizaine de mètres de haut. Et la chambre faisait à peu près 6 fois mon studio à Paris, avec mini-bar et télévision dans la salle de bain.
Mais pas le temps de faire du tourisme, à part ma ballade sur la plage le soir de mon arrivée, j’ai juste eu le temps après le salon d’aller faire un peu de shopping dans une rue piétonne adjacente (des chouettes goodies des Simpsons, notamment un petit cygne mécanique sur lequel sont assis monsieur Burns et Smithers, comme un charmant petit couple), et de dîner au « Fat Burger » (si, si, ça existe) avec Stéphane, de Fun Tv, qui par une coïncidence hallucinante s’est retrouvé dans la même boutique de jouets que moi alors que son hôtel était à des kilomètres de là !

Le salon
Le salon se trouvait à une heure environ de l’hôtel et on y accédait par navettes climatisées… C’était pas si loin que ça, mais les embouteillages de Los Angeles valent largement ceux de notre bon vieux périph, à ceci près que, comme le trajet se déroule sur une grosse higway américaine (« autoroute » en français, là je fais mon Jean Claude Vandamme) on se serait cru dans Burnout ! Malheureusement le chauffeur ne conduisait pas comme dans Burnout !
Le salon est une truc vraiment immense, avec deux grands halls qui doivent bien faire chacun la taille du salon de la maquette et du jeu de rôle de la porte de Versailles pour ceux qui connaissent.
Le salon est réservé aux professionnels, mais ça grouille de monde quand même et c’est extrêmement bruyant ! Pendant deux jours on est plongés au milieu du bruit et de la fureur des jeux vidéos… On se croirait à la foire du trône quand on passe d’un stand à un autre avec les musiques qui se chevauchent, sauf qu’à la place de musiques on a droit à des tirs de mortiers, de mitrailleuses, des crissements de pneus, des hurlements, des bruits de moteurs. Le volume sonore est hallucinant.. pire qu’au Macumba un samedi soir ! De quoi devenir sourd… Certains se baladent d’ailleurs avec des boules Quies, et les ingénieurs du son avec leurs casques souffrent le martyr.
Heureusement, la souffrance des oreilles est légèrement compensé par le plaisir des yeux… Tous les deux mètres les organisateurs ont disposé élégamment des donzelles aux courbes avantageuses dans les costumes les plus divers, mais toujours extrêmement dévêtues… On voit tout de suite que c’est un salon pour mecs, avec des grosses bagnoles, des gros flingues, et des gonzesses en mini jupes partout ! C’est assez triste finalement de voir à quel points la plupart des éditeurs misent sur nos instincts les plus bas pour appâter le gogo.

Les jeux
Il y en a des milliards bien sûr, alors je vais juste vous dire deux trois mots sur ceux qui m’ont le plus marqué… pas forcément par ordre de priorité…
Mais je vais commencer quand même par le meilleur 😉

Mario Kart Gamecube
Evidemment. Je ne pouvais pas commencer par autre chose, depuis le temps qu’on attendait ça ! Le stand Nintendo proposait huit petites cabines en forme de Karts dans lesquelles on pouvait grimper pour faire des courses de Mario Kart à 8 ! Il y a toujours un battle mode, et des courses sur de nouveaux circuits, et c’est toujours aussi jouable (décidemment, la manette de la Gamecube est vraiment la meilleure du monde !).
La grosse nouveauté c’est qu’il y a deux personnages sur chaque Kart, un qui conduit, et l’autre qui balance les armes… On peut passer de l’un à l’autre à tout moment (une petite animation les montre changer acrobatiquement de place tout en conduisant) pour pouvoir utiliser l’arme de l’un ou de l’autre (deux armes au lieu d’une donc). Graphiquement c’est superbe, l’impression de vitesse est excellente et on se marre toujours autant ! Du grand Mariokart donc !

Prince of Persia (xbox et PS2 je crois)
Une des grosses claques du salon ! J’aimais déjà beaucoup l’original, mais là, ca dépasse tout ! C’est en 3D, mais beaucoup plus réussi que l’épisode précédent et beaucoup plus orienté action et acrobaties… On se croirait dans un film de hong kong… le gars courre sur les murs, fait des cabrioles impressionnantes, s’enroule autour des mats de drapeaux comme spiderman, se rattrape in extremis aux corniche etc… Côté baston les mouvements sont superbes, mais comme le prince dispose en plus de pouvoirs magiques qui lui permettent de manipuler le temps et de la ralentir par exemple (un effet « Bullet time ») c’est encore plus délirant et spectaculaire ! Comme dans Blinx on peut même revenir en arriere dans le temps pour éviter d’être tué ou de se manger un obstacle. Graphiquement c’est superbe, avec de jolis effets de tissus flottant notamment (une partie de l’équipe de SPlinter Cell a bossé sur le jeu).

Rogue Squadron (gamecube)
J’avais adoré Rogue Leader, ce second épisode a l’air encore mieux… Il y a plein de nouveaux vaisseaux à piloter : les walkers à deux pattes du retour du Jedi,e t surtout les motojets !!! La course poursuite dans la forêt d’Endore est hallucinante, et la bande son vous plonge totalement dans le film.
Il y a aussi des séquences à pied à l’interieur de bases, mais elles sont un peu moins réussies (le personnage, vu de dos, n’est pas super maniable). U grand moment par contre : vous vous baladez à pieds dans la neige entre les pattes des gigantesques TBTT (les espèce de grosses tortues/elephants de l’empire contre attaque) et vous lancez un grappin pour vous hisser sous le ventre de l’un d’eux et y placer des explosifs.

Counterstrike Xbox
Tout ceux qui disposent du X-Box live (merci m’sieur Fouyou !) ne revent que de ça, Counter Strike est enfin adapté sur Xbox, avec en prime une floppée de missions solo. Mais le plus drole est évidemment le multijoueur. On retrouve les cartes qu’on connaît (Dust, Aztec, etc) légerement modifiées, ainsi q’un paquet de nouvelles cartes. Sur le salon on pouvait jouer à huit sur des bornes d’arcade avec les casques et les micros et ca donnait vraiment envie. Mais le principal, c’est que la jouabilité à la manette est parfaite… Ca ne remplacera jamais la précision d’une souris, mais c’est super jouable et précis, contrairement à ce qu’on a pu voir dans certaines adaptations comme Medal of honor, qui devenaient carrément injouables.

Conquer Bad Furday Unleashed
Le cultissime écureuil lubrique de Conquer’s Bad Furday sur N64 est de retour ! Cette fois les auteurs se sont encore plus lâchés (on se demande comment c’est possible). J’ai pas pu voir le mode solo, mais le mode multijoueurs est encore plus gore et rigolo que le précédent. Il y a un nouveau système pour améliorer une arme une fois qu’on l’a trouvée qui met pas mal de piment dans les bastons !

Worms 3D
Que les amateurs qui craignaient que le passage à la 3D dénature le jeu se rassurent, c’est toujours aussi marrant en 3D, et c’est un régal de voir les choses à travers les yeux d’un asticot ! Les armes sont toujours aussi débiles, et les décors vraiment marrants. J’ai eu la chance d’interviewer Martyn Brown, le créateur de Worms, et j’en ai profité pour le remercier en notre nom à tous pour les fabuleux moments qu’on a tous passés sur ses jeux. Le bonhomme est assez délirant et on sent que c’est un vrai joueur.

Tomb Raider trouze mille
A force d’être repoussé (il devait sortir à Noel dernier) on pouvait penser que le dernier Tomb Raider prendrait le temps de se pomponner pour retrouver la pêche du tout premier épisode… hé ben non. C’est plat, pas plus spectaculaire que d’habitude, et surtout toujours aussi peu jouable. A coté de prince of persia, c’est vraiment la misère. Dommage pour Lara, j’aurais vraiment aimé la voir revenir au top !

Le seigneur des anneaux, les deux tours
On prends les mêmes et on recommence ! Le premier épisode etait déjà super spectaculaire, celui là ets hallucinant !
C’est toujours de la baston classique façon « double dragon », mais c’est moins bourrin qu’il n’y parait (chaque perso apprend de nouveaux coups en dépensant les point d’expérience gagnés dans chaque niveau). Ce qui est hallucinant c’est la réalisation : c’est vraiment mis en scène comme un film, avec par exemple un plan rapproché sur deux personnages qui se battent en duel en haut des remparts, puis la caméra qui recule soudainement pour cadrer des milliers d’orques en train de déferler sur les murailles du château avant de vous laisser descendre au milieu de la mêlée ! C’est vraiment beau à couper le souffle, et super malin, avec en plus du simple combat un tas d’actions sympas (grimper à une corde, déclencher une catapulte, donner des ordres à des petits groupes, appeler des renforts, etc).

Midtown Madness 3
Des courses de voitures en pleine ville comme d’hab, sauf que là les villes en question c’est Chicago (je crois) et…PARIS !!! La ville est super bien modélisée et les décors sont tres réalistes. Les bagnoles sont bien franchouillardes (4L , Renault 12, et petites camionettes). Il n’y a pas toutes les rues évidemment, mais les principales artères sont là et on reconnait plein de bâtiments (le musée d’Orsay ou le palais de justice notamment). Si vous connaissez Paris, vous vous repérerez sans problèmes, je suis par exemple parti de l’arc de triomphe pour descendre les champs Elysées jusqu’à la concorde, puis j’ai traversé la scène pour passer devant les invalides et l’école militaire et rejoindre ensuite la tour Eiffel et le Trocadero !
On peut se balader librement, faire des courses en ralliant des Checkpoints, ou défier n’importe quelle voiture parmi la circulation pour une petit rodéo urbain.
Depuis Burnout je ne m’étais pas éclaté comme ça.

Des licences prometteuses…
J’ai aperçu aussi un jeu de bagnole avec les simpsons, dans le même genre que crazy Taxi et Simpson Road Rage, mais avec des missions à remplir… C’est plutôt moyen techniquement, mais on retrouve les personnages de la serie avec tout plein de private jokes comme on les aime.

Il y avait une bande démo d’un jeu tiré de l’étrange noël de monsieur Jack, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, mais il n’y avait pas de démo jouable.

Autre bonne nouvelle, l’adaptation du comics Lobo en jeu vidéo. Lobo est un chasseur de prime extraterrestre hyper violent, seul représentant de son espèce vu qu’il a décimé tous les gens de sa planète !!! Le jeu a l’air assez moyen techniquement,mais c’est un plaisir de voir Lobo étriper des mecs et leurs balancer des barriques de bière !

Autre adaptation à priori prometteuse, mais plutôt décevante : pirates des caraïbes, (mon attraction préférée à Disneyland, dont un film avec Johnny Deep sera bientôt tiré).
C’était pas une version finie, mais il devrait y avoir des batailles navales, un peu d’aventure et de jeu de rôle, et des duels au sabre. Les duels au sabre sur le pont du bateau étaient assez ridicules (les quatre adversaires attendaient gentiment chacun leur tour avant de donner un pitoyable petit coup d’épée), mais ca s’arrangera peut être dans la version finale.

Voilà, c’est tout ce qui me revient pour le moment (faut dire que je suis encore un peu dans le pâté avec le décalage horaire), mais je vais mettre le peu de photos qu’il me reste en ligne sur le site de l’ami Fouyou
(http://groups.msn.com/fouyou/pictures/) et si d’autres trucs me reviennent, je viendrais les ajouter !

Bisous à tous !

Marcus, envoyé spécialement pour faire l’andouille à l’E3.

Rubrique : Articles